Comportement et éducation de mon chat

Le chat est un animal de compagnie de plus en plus présent dans nos foyers. Il est alors important de connaître les différents comportements de votre félin afin de les comprendre, dans l’idée d’adapter au mieux son environnement. 

Les caractéristiques comportementales du chat.

Le comportement alimentaire du chat.

Il existe différents comportements chez les félins. Tout d’abord, le comportement alimentaire. Les félins sont des carnivores, ceux-ci ont alors des comportements de prédation qui peuvent être déclenchés par le mouvement ou le son. De plus, le chat étant une espèce domestique, il joue et ce type de comportement est facilement reconnaissable, notamment avec des petits objets mobiles. Le comportement de jeu partage certaines caractéristiques avec le comportement de prédation. Cependant, il est important de les différencier afin que le félin ne prenne pas de mauvaises habitudes, comme jouer avec les mains de ses maîtres ! Un des comportements aussi très important est le toilettage. Et pour finir, les félins dorment beaucoup, plus précisément, ils dorment de nombreuses fois, mais sur de courtes durées, de jour comme de nuit. 

Le marquage dhez le chat.

De plus, les chats peuvent avoir des comportements de marquage. Le marquage urinaire est le plus souvent vu chez les chats mâles non castrés, parfois chez les femelles, mais moins fréquemment. Cependant, il faut savoir que la castration n’abolit pas complètement ce comportement de marquage. Le marquage urinaire aurait une fonction de communication entre félins et non pas pour marquer son territoire. Le marquage urinaire peut être dû à l’activité sexuelle, à des changements d’environnement comme l’arrivée d’un nouvel animal dans la maison ou lors de déménagement. Ensuite, le comportement de griffade (faire ses griffes) correspond à un contact visuel. C’est un comportement fait dans le domaine vital du chat, mais son rôle n’est pas connu.

La vie du chat en extérieur et en milieu clos.

Le chat est un félin domestique qui vit dans un domaine vital et non dans un territoire, en effet si le chat était territorial, cela impliquerait qu’il défendrait son espace et qu’il marquerait son territoire, alors que ce n’est pas le cas. Comme nous l’avons vu, le marquage urinaire ou la griffade n’a pas pour but de faire fuir un autre congénère de son domaine vital.

Le domaine vital de ce félin en extérieur dépend de la nature de l’habitat et de la concentration des ressources alimentaires, de la saison et du sexe, notamment si l’animal est castré/stérilisé. En fonction de la saison et du temps, les félins vont passer plus ou moins de temps dehors lorsqu’ils y ont accès pour chasser, se reposer, entrer en interaction avec d’autres félins. 

Pour les félins vivant plutôt en milieu clos, ils vont avoir les mêmes types de comportements seulement certains comportements comme le comportement de prédation, de marquage par griffades ou d’observation en hauteur sont rendus impossible. Cependant, il existe des enrichissements du milieu de vie qui permettent de combler l’absence de ces comportements.

La mise en place d’arbre à chat, ainsi que l’installation de griffoirs, ou de « labyrinthe » à aliments favorisent certains comportements du chat et permettent de créer un environnement « cat friendly ».

Les habitudes et l'éducation de base notamment territorialité et propreté.

Le domaine vital de ce félin est divisé en différentes zones. Tout d’abord, il y a la zone de repos qui correspond à des cachettes pour les chats d’extérieur ou un couchage pour ceux d’intérieur. Ensuite, il y a la zone d’activités correspondant pour les chats d’extérieur à la zone où le félin va chasser, explorer son environnement et pour les chats d’intérieur cela correspond à la zone d’alimentation, de jeu et de convivialité. La zone d’élimination existe seulement pour les chats d’intérieur, il faut bien séparer la zone de nourrissage et d’élimination pour des raisons d’hygiènes et parce qu’un félin élimine loin de sa zone de nourrissage. 

Par ailleurs au niveau de la propreté, il faut savoir que ce comportement est naturel pour le félin et l’apprentissage se fait par la mère, mais parfois, le chat adopté n’est pas propre. Il faut alors lui laisser le temps de s’habituer à son nouvel environnement. Il faut porter le félin jusqu’à son bac à litière plusieurs fois par jour, notamment après les repas ou après la sieste. Le félin suivra son instinct et comprendra l’utilisation de la litière pour faire ses besoins. Une fois que le chat est propre, il faut suivre les recommandations indiquées sur la litière et veiller à garder une litière propre.

Les comportements et l’éducation du félin sont adaptés à la vie auprès de l'Homme, mais le tempérament du chat est à prendre en compte, car certains félins seront plus ou moins coopératifs en matière d’éducation et exprimeront leurs comportements à leur manière.

Auteur : Jeanne Da Cunha, étudiante vétérinaire - Partenariat ProVéto Junior Conseil Alfort

Relecture : Dv Marie-Flore Awad